[Tagging-fr] Tags à Madagascar - Praticabilité des routes en priorités

Lukas Sommer sommerluk at gmail.com
Jeu 7 Juin 08:59:40 UTC 2018


Salut Violaine.

> l'outil (super pratique) OpenRouteService permet de faire des isochrones assez simplifiés et j'ai découvert depuis peu : d'exporter les résultats!

C’est génial. Je ne conaissais pas ce service, mais maintenant je l’ai
essayé et c’est vraiment très bien. Merci pour la remarque !
Lukas Sommer


2018-06-06 23:34 GMT+00:00 Violaine Doutreleau <v_doutreleau at cartong.org>:
> Bonjour à tous,
>
>
> Merci pour vos éléments, ça permet d'y voir plus clair, déjà.
>
> Juste pour clarifier, je cherche bien à faire profiter de l'expérience
> terrains à tous les acteurs qui pourraient être de passage sur place,
>
> @Lukas, l'outil (super pratique) OpenRouteService permet de faire des
> isochrones assez simplifiés et j'ai découvert depuis peu : d'exporter les
> résultats! Top pour les coupler à des données de population, vulnérabilité,
> etc.
>
> 1.Relation praticabilité itinéraire de routes
>
> Les relations pour contenir les réseaux de routes continuement praticables,
> cela me semble irréaliste et non maintenable.
>
> effectivement et en relisant ce qu'il se fait au niveau des circuits de
> rando, ou de vtt, je vous rejoins, j'imagine par contre bien un rendu qui
> synthétise les infos d'un itinéraire routier à différents niveaux de zoom
> (route nationale composée de plusieurs tronçons et ponts).
>
> - Si un pont est détruit il est nettement plus simple de l'enlever (ou le
> marquer avec "destroyed:") et terminer la route coupée aux deux extrémités
> en voie sans issue (il faudra chercher un pont ailleurs ou une traversée à
> gué ou sur une embarcation, éventuellement par un chemin piéton menant aux
> points d'embarquement.
>
> yepe, j'aime bien l'option destroyed: histoire de noter que avant ça
> passait,  faciliter des simulations dans QGIS (ex: quel isochrone si le pont
> existait), et l'intégrer à un itinéraire.
>
> 2.Praticabilité d'une route en fonction de la pluie
>
> - Pouvoir indiquer qu'un revêtement est non protégé de la pluie par une
> évacuation des eaux et se transforme en bourbier, c'est je pense une
> propriété à indiquer sur le type de surface, ou un tag "rainproof=no" ou
> "surface:rain=mud" ou similaire.
>
> ou un smoothness:rain... bon le seul soucis c'est que personne a l'air
> d'avoir utilisé du rain / rainproof, je trouve pas d'historique..
>
> J'imagine aussi des outils de routage qui coupleraient les infos OSM
> avec les données météos récentes: après un cyclone passant au nord de
> Madagascar, il est probable que les grands radiers sur la nationale
> allant à Diego soient submergés. Il serait bon qu'un outil de
> préparation de voyage donne un avertissement dans ce sens. Dans le sud
> aride (N10 et N13 par exemple), on ne peut pas dire non plus que ça ne
> passe parce qu'on est en saison des pluies mais plutôt suite à des
> précipitions marquées. Inversement, du côté de Mahajanga, j'ai
> rencontré des orages en saison sèche (4 en quinze ans sur l'ensemble
> de la région). Sur une piste particulière, il a fallu sortir le treuil
> alors que d'habitude, ça passe en 4x4 simple. Et ça, en l'absence de
> radar de pluie, ça ma paraît imprévisible.
>
> +1
>
> Bon là je parle vraiment d'un cas, ou ça ne passera jamais en cas de pluie
> en 4x4 (mais oui avec treuil donc le smoothness=very_horrible) à moins que
> il y ait réfection...
>
> +1 avec Lukas, vouloir décrire l'accessibilité d'une route en fonction de la
> météo ne sera pas parlantIl vaut mieux attaquer le problème en donnant des
> éléments constants et objectifs : la surface, la largeur, décrire les moyens
> d'évacuer l'eau (waterway=ditch, waterway=drain) aux abord etc...
>
> Malheureusement on n'a pas tout ça pour le cas présent. Par contre comme je
> n'avais pas d'éléments quantitatifs de pente (ça passait pas car très pentu
> et en argile), j'imaginais un tag un peu corollaire à wheelchair=yes/no sans
> avoir les éléments détaillés qui font l'accessibilité, mais l'information
> finale. Ensuite je tiens quand même à insister, la météo est un facteur
> d'accès capital dans certaines zones de Mada. (je regrette de pas avoir pris
> de photo ici!)
>
> Je m'étais aussi posé un peu de questions sur obstacle=* pour les nids
> de poule et compagnie. Je me disais qu'un logiciel de prévention des
> dangers de la route pourrait détecter ce genre de ralentissement
> ponctuel (ou pas) et faire des remonter automatiques.
>
> oui, j'y ai aussi pensé, on pourrait aussi mettre des conditions sur les
> surfaces de routes qui font pas bon ménage avec la pluie..
>
> 3.Vitesse moyenne vs vitesse max:
>
> Pour la vitesse moyenne, ou usuelle, peut-être introduire un tag avgspeed
> (average speed) cohérent avec maxspeed ?
>
> Ce tag a l'air "mort" en comparaison avec maxspeed:practical et moins
> utilisé (cf http://taghistory.raifer.tech, très pratique). Mais c'est
> dommage, car il est plus évocateur..
>
> Sinon, utiliser la vitesse moyenne des traces GPS peut aussi être une
> piste mais ça paraît compliquer si on n'a pas une idée du véhicule.
> Entre un taxi-brousse bien chargé, le même véhicule en spécial moins
> chargé, en moto-taxi, en quad... ça peut changer beaucoup.
>
> effectivement, à associer à une info de véhicule..
>
> A bientôt!
>
> Le 5 juin 2018 à 17:49, Lukas Sommer <sommerluk at gmail.com> a écrit :
>
>
> Salut Violaine.
>
> Est-ce que tu pourrais donner un peu plus d’élément, quel est ton moyen de
> locomotion, qu’est ce qui fait que la route n’est pas praticable ?
> inondations ? trop de gros trous ? dégradée un peu plus entre 2 passages ?
>
>
> Voiture 4 × 4 ou voiture ordinaire ou moto.
>
> Le plus grand problème est la boue : La surface de la route est très
> moue, la voiture s’enfonce est ne peut plus sortir. Cela est
> particulièrement fréquent en saison pluvieuse, parce que la route est
> encore mouillée de la dernière pluie, et maintenant, très peu de pluie
> est suffisante pour la rendre impraticable. (Parfois, il pleut dans
> une partie de la ville, mais ne pas dans une autre partie, donc il
> faut voir cas par cas.)
>
> Le deuxième problème ce sont des passages ou il y a trop d’eau. Si
> c’est plus de 30 cm d’eau sur le sol, ça devient compliqué. Le
> problème des passages submergés dépend fortement d’où exactement la
> pluie est tombée, est pour où l’eau est évacuée. Aussi en ville la
> canalisation est parfois ne pas en bon état, ce que causent des
> inondations sur des passages normalement bien praticables.
>
> Le troisième problème c’est qu’après une forte pluie, souvent les
> trous sont plus grands, et cela parfois rend impraticable une route
> pendant des mois, parce que les dégâts ne sont pas réparés tôt.
>
> A Madagascar
> pour 2 routes en terre, l’une peut être nationale praticable en voiture,
> l’autre être une route qui s’enfonce dans la brousse et nécessité d’avoir un
> 4x4 voire treuil.
>
>
> Oui. La page wiki https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR :
> Highway_Tag_Africa est une très bonne description de la situation : Si
> une route est « primary » ou « unclassified » ne dépend pas de son
> état ou de sa surface, mais uniquement de son importance dans le
> réseau routier. On peut trouver dans le même pays des routes «
> unclassified » goudronnées et des routes « primary » non-goudronnée.
> Et effectivement, c’est aussi le cas en Côte d’Ivoire. Ladite page
> wiki a aussi quelques autres astuces utiles pour les routes en mauvais
> état. (À mon avis, ce qui est décrit sur cette page est très bien
> formulé et ne vaut pas seulement pour l’Afrique, mais aussi pour le
> reste du monde.)
>
> Au fait nous avons développé pour openstreetmap-carto une possibilité
> de visualiser la clé « surface ». Avec un peu de chance, ça sera
> visible sur openstreetmap.org dans peut-être deux mois…
>
> quand on prend du recul, qu’on regarde une zone
> entière on va voir les tronçons de routes
>
> Par contre, vu que notre problème à nous (a Vatomandry)
> c’est les ponts, on pourrait penser (car à cette échelle on va pas voir les
> coupure d’itinéraire / les ponts qui manquent) que c’est possible d’aller à
> un tel ou tel endroit alors que c’est pas possible.
>
>
> D’accord, J’ai bien compris le problème maintenant : Le calcul
> d’itinéraire marche comme il faut, mais tu as besoin d’une
> visualisation sur une carte qui de montre d’un seul coup d’œil des
> zones accessibles et non-accessibles.
>
> Donc j’imaginais passer
> par une relation, un genre d’itinéraire voiture composé de ponts si yen a et
> de tronçon de routes et qualifier l’ensemble de l’itinéraire.
>
>
> Cette idée je ne l’ai pas encore bien compris.
>
> Ce que j’aimerais c’est mettre en lumière et rendre accessible cette infos à
> tous, tous les itinéraires qui ne sont pas accessibles à cause de manque de
> ponts (c’est impressionnant).
>
>
> Je n’ai pas d’expérience avec cela. Mais à
> https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Isochrone tu trouve une
> introduction dans des calculs de ce genre. Et à
> https://tools.geofabrik.de/osmi/ tu trouve des analyses géométriques
> pour OSM. Choisis « View : Routing » et après, à gauche dans le
> registre « Overlays » tu désactives tous sauf « Islands ». Peut-être
> cela peut t’aider.
>
> À bientôt !



Plus d'informations sur la liste de diffusion Tagging-fr