[OSM-talk-fr] Comment tagger une voie verte?

Yann Coupin yann at coupin.net
Mar 21 Juil 13:40:52 UTC 2009


Le 21 juil. 09 à 15:06, Pieren a écrit :

> 2009/7/21 Yann Coupin <yann at coupin.net>:
>> C'est bien gentils de vouloir faciliter le travail des mappeurs  
>> mais le
>> problème avec ce mode de pensé est qu'au final on va avoir des règles
>> différentes pour chaque pays. Autant arrêter tout de suite de  
>> mapper car le
>> résultat final sera de toute façon
>> inexploitable. Il faut des règles explicites et claires utilisées à  
>> l'identique dans le monde entier !!
>> Si le seul but est uniquement de faire de jolies cartes, autant  
>> faire ça dans photoshop !
>> L'intérêt d'OSM à court/moyen terme est de permettre des  
>> applications comme
>> le routage (voiture, piéton, vélo, convoi exceptionel, flotte de
>> camions...), des cartes thématiques comme opencyclemap,  
>> openhikingmap ou
>> celle des département de Sly. Tout cela sera difficile (ou aussi  
>> mauvais que
>> TeleAtlas) s'il est impossible de savoir si telle ou telle route est
>> accessible, ou pas, pour telle ou telle catégorie de véhicule/paire  
>> de
>> pieds.
>> Yann
>> Le 21 juil. 09 à 13:21, Pieren a écrit :
>
> Parce que toi, tu mets sur chaque highway motorcar=yes/no,
> motorcycle=yes/no, goods=yes/no, hgv=yes/no, psv=yes/no, moped=yes/on,
> foot=yes/no, horse=yes/no, bicycle=yes/no, quad=yes/no,
> skateboard=yes/no, smoothness=*, surface=*, width=*, maxspeed=* etc...
> ?
> (petit jeu: il y a un tag honni dans la liste, trouvez-le ;-)

J'ai dit des règles explicites et mondiales, pas qu'il fallait  
expliciter toutes les valeurs partout. Si on décide au niveau mondial  
qu'une autoroute c'est réservé aux voitures et c'est à sens unique,  
c'est par ce que c'est le plus souvent comme ça dans le monde. Les  
exceptions sont bien entendu autorisées et surtout, la présence  
d'exceptions n'est pas une raison suffisante pour interdire une valeur  
par défaut.
>
> Il y a bien sûr des valeurs par défaut et elles peuvent varier d'un
> pays à l'autre. Un secondary sera considéré comme goudronné chez-vous
> avec un maxspeed de 90km/h par défaut (ou 50km/h en agglomération). Ca
> sera différent avec un secondary au Burkina Faso ou Madagascar qui
> sera probablement unpaved par défaut. Faut-il alors mettre
> surface=paved sur toutes nos secondary ?
Si on a moins qu'en Afrique ou de manière plus générale dans les pays  
peu adepte du goudron, c'est en effet le choix le plus simple. Ça peut  
nous paraitre absurde mais comment savoir sinon. Enfin, si l'excuse  
c'est de dire «c'est plus long à tagger» alors c'est une mauvaise  
excuse. Car la seule explication ça n'est pas que c'est fastidieux de  
remettre toujours la même chose mais uniquement que l'outils utilisé  
n'est pas ergonomique. Rien en effet n'empêcherait d'avoir un template  
dans le JOSM d'un Français qui mette le paved=yes tout seul et à  
l'inverse d'avoir un template qui mettrait le skidoo=yes pour les  
secondary pour un finlandais.

>
> Autre exemple, aux USA, certaines portions d'autoroutes (motorway)
> sont autorisées pour les vélos. Tu vas alors mettre bicycle=no sur
> tous les motorways du monde parce qu'il y a 100 kms d'autoroutes qui
> laissent passer les vélos sur un motorway au fin fond du Texas ?

C'est absurde ! Il faut juste dire que les motorway ont une valeur  
implicite bicycle=no et tes qq km (ou miles) de motorway aux USA ont  
un bicycle=yes.

>
> Désolé si tu découvres juste maintenant qu'OSM facilite le travail des
> mappeurs et laisse la complexité du côté des développeurs de
> logiciels. Il faut aussi savoir comparer le nombre d'heures de travail
> de chaque côté.

De la complexité (un peu) c'est pas grave. De la donnée incohérente :  
c'est pire que pas de donnée !



Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr