[OSM-talk-fr] qualité de la carte

Eric Marsden eric.marsden at free.fr
Mer 29 Sep 21:03:32 UTC 2010


>>>>> "gb" == Guilhem Bonnefille <guilhem.bonnefille at gmail.com> writes:

  gb> Tu met ici le doigt sur ce qui me semble être BEAUCOUP plus gênant que
  gb> des contributeurs fougueux. Pour moi, le problème essentiel que doit
  gb> résoudre OSM (ou une division locale) c'est de définir un outillage
  gb> (méthodologie et outils) *officiel*. Une fois que ce sera fait, il
  gb> deviendra bien plus simple à un contributeur très motivé de faire
  gb> moins d'erreurs.

  Salut gUI,

  Je te rejoins sur l'importance d'outils facilitant l'assurance
  qualité. Heureusement, il en existe plusieurs qui sont très
  performants : osminspector, keepright, le validator dans JOSM. 
  Heureusement aussi (à mon sens), aucun d'entre eux n'est «officiel».
  Personne dans OSM n'a autorité à décréter qu'un outil est plus
  officiel qu'un autre, et c'est très bien comme ça.

  Je rajoute pour polémiquer qu'il est bien dommage que la nouvelle
  licence souhaitée par l'OSMF donnerait bien plus de pouvoir à cet
  organisme au fonctionnement opaque pour décréter ce qui arrive aux
  données. Mais c'est sans doute inévitable si on s'appuie sur le droit
  des contrats. 


  gb> Aujourd'hui, il y a des conventions dans tous les coins, des trucs que
  gb> le plus grand monde pratique, mais qui sont toujours dans l'état
  gb> "proposal" ou que les éditeurs ne supportent pas (dans le sens où ils
  gb> permettent de faire le contraire).

  Oui, c'est un bordel fabuleux. En discutant (avec plus ou moins de
  tact) quand on n'est pas d'accord, on arrive ensemble à produire de
  belles données.


  gb> Je vais me risquer à faire des réponses très caricaturales :
  gb> - s'il y a des erreurs qui perdurent, c'est qu'à priori elles ne
  gb> dérangent personne, donc pourquoi fournir un effort jugé inacceptable
  gb> pour les corriger.

  Le problème dans le cas qui nous préoccupe est que l'effort pour
  corriger les erreurs est colossal face à la facilité d'import des
  erreurs. 
  
  gb> - s'il y a des corrections rébarbatives, il y a certainement un outil
  gb> à inventer pour automatiser leur correction.

  Une partie des erreurs de données du cadastre pourraient peut-être
  être corrigées automatiquement sans trop de faux positifs (je pense en
  particulier aux chevauchements qui apparaissent commes des «T» dans le
  validateur). Mais d'autres bugs comme les polygônes invalides me
  semblent compliqués, sans parler du réalignement des rues avec le
  bâti, la fusion avec le bâti ou les POI existants, etc.


  gb> Désolé pour mon mail si long et bravo à ceux qui ont tenus.

  Ça mérite une blague sur les modes d'assurance qualité. 
  
  An MIT guy and a Harvard guy went into a bathroom together and went up
  to the urinal to pee.  After finishing, the MIT guy went to leave the room
  without washing his hands.  The Harvard guy, appalled, called after him:
  "At Haahhhhvaahhhd, they teach us to wash our hands after we urinate."
  The MIT guy looked back at him and said, "At MIT they teach us not to 
  urinate on our hands."

-- 
Eric Marsden





Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr