[OSM-talk-fr] Restons centrés sur notre projet

rldhont rldhont at gmail.com
Jeu 1 Sep 17:30:47 UTC 2011


Christian, la seul remarque qui t'avais été faites était que le 
crowdsourcing n'a rien à voir avec la création s de données libre et 
gratuite!

Google Maps a bien lancé Google Map Maker qui eprmet à tous de créer des 
données géographiques mais aps au profit de tout le monde seulement au 
profit de Google, puisqu'en acceptant de participer à se projet le 
contributeur cède ses droits d'exploitation à Google sans garantie que 
ces données créer par tous et théoriquement pour tous restent accesible 
à tous!

Personnellement je présente toujours OSM comme un projet de création de 
données libres et gratuites, ce que la fondation OSM exprime par 'to 
providing geospatial data for anybody to use and share' que tu as 
traduits par 'la distribution des données géospatiales pour tout 
individu voulant les utiliser et les partager' ou la liberté pour tous 
de les utiliser et de les partagé!

Après ce n'est que de la nomenclature.

René-Luc


Le 01/09/2011 19:16, Christian Rogel a écrit :
> J'ai envoyé un post le 23 août pour critiquer vigoureusement l'idée de mentionner dans
> l'objet social d'OSM le terme de licence libre.
> Pieren et Philippe Pary en ont semblé abasourdis, mais, je souligne que l'OSM Foundation
> ne le fait pas et cela me semble un argument de poids.
> Que personne d'autre ne soit intervenu m'a semblé, disons, inhabituel.
>
> Le Memorandum of Association définit l'objet de l'OSMF comme :
>
> "3.1 OpenStreetMap Foundation is dedicated to encouraging the growth, development
> and distribution of free geospatial data and to providing geospatial data for anybody to
> use and share.
> 4. In support of the objects, but not otherwise, the Company shall have power to do all
> things incidental or conducive to the attainment of the objects or any of them."
>
> 3.1 OSMF a pour but d'encourager la croissance, la promotion et la distribution des données
> géospatiales pour tout individu voulant les utiliser et les partager.
> 4. Pour atteindre ces buts, la Compagnie aura le pouvoir d'agir de manière incidente ou
> pédagogique pour y parvenir en totalité ou partiellement.
>
> NB : les associations du RU sont toutes des "compagnies", en particulier des compagnies
>   but non lucratif comme l'OSMF (il s'agit exactement d'une "charity").
>
> Pour l'association française qui est destinée à être affiliée à l'OSMF ("local chapter"), je
> propose la VF suivante :
>
> Art. 1. Il est fondé … A ajouter : -nommée "l'association" dans les présents statuts-
>
> Art. 2 L'objet de l'association est :
> - En premier lieu, promouvoir la cartographie collaborative (ou participative?) fondée sur la
>   création, la mise en cohérence et la redistribution gratuite au profit de tous des données
> géographiques collectées dans le monde par les contributeurs au projet OpenStreetMap.
> - En second lieu, de procurer aux citoyens français et francophones, membres et non
> membres, des informations, des formations et des outils et tout autre moyen pour les
> plus vastes participation et exploitation possible
>   {, notamment pour des buts éducatifs, sociaux, en particulier pour les personnes empêchées,
> humanitaires et préserver l'environnement naturel...}
>
> Dernière phrase suggérée par Jean Millerat, qui a ajouté la culture libre, ce qui peut être une
> manière moins éléphantesque d'inclure les licences libres.
>
>
> Je remets pour ceux qui étaient en vacances le passage principal de mon précédent post et je
> souligne que ce débat ne concerne pas le juriste qui va relire le brouillon actuel.
>
> 23 août 2011 14:29
> Je suis, pour un principe de clarté, opposé à la mention du terme "licence libre" dans l'objet social
> d'OSM-Fr.
> Cela donne une coloration politique et, pire, crée un effet de brouillage du sens.
>
> <troll>Il y a trop de libristes militants dans cette liste</troll>
>
> Il faut revenir aux fondamentaux  :
> le but de la cartographie crowdsourcée (gulp !) est de fournir des cartes qui répondent aux besoins
> des gens, pas de leur fourguer des documents estampillés officiellement et internationalement
> "licence libre".
> Une meilleure formulation serait inspirée de l'expérience initiale de Steve Coast qui a été la
> découverte que les droits du commerce appliqués aux cartes empêchaient la population d'y
> accéder et de les plier à leurs besoins.
> C'est une définition en creux des licences libres, mais, si on les mentionne, on est dans la
> taxinomie et non pas dans le discours concret.
>
> 1er sept
> Note 1  : J'estime pas très charitable de dire que je ne suis pas en faveur des licences libres
> et que je sous-estimerais leur importance dans le projet OSM.
> Note 2 : Je suis membre de l'OSMF
>
> Christian Rogel
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr at openstreetmap.org
> http://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr





Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr