[OSM-talk-fr] Zonages statistiques Ilots et IRIS

Philippe Verdy verdy_p at wanadoo.fr
Ven 23 Jan 04:49:50 UTC 2015


Pour le recensement de population l'INSEE a aussi des découpages plus fins
que les seuls IRIS. Les formulaires papiers fournis indiquent "IRIS, îlot
ou district" (numéro à 4 chiffres; les ilots et districts sont dans des
tranches de numéros à part); avec aussi 3 chiffres pour l'habitation
(nommée "rang A") et 3 chiffres pour le numéro de logement, porte,
appartement ("rang L").

Ce sont ces trois numéros qu'on doit indiquer sur le formulaire web du
recensement que les agents de l'INSEE incitent à utiliser si on peut (le
formulaire papier indique un code d'accès et un mot de passe pour accéder
au formulaire web du questionnaire).

Les données des numéros "rang A" et "rang L" sont gardées secrètes, mais
les numéros "IRIS, îlot ou district" ne sont aussi partiellement (seuls les
IRIS sont publiés; certains pouvant être requalifiés en îlot ou districts
et leur données alors tenues secrètes après validation du secret imposé par
la loi et dns ce cas l'INSEE crée un nouvel IRIS de regroupement).

Le recensement de la population a lieu en ce moment depuis début janvier
jusqu'au 14 février en France métropolitaine et Guyane et le 28 février à
la Réunion pour les communes de moins de 10000 habitants. Ou jusqu'au 21
février dans les communes de plus de 10000 habitants en France
métropolitaine, dans les Antilles et en Guyane, ou le 7 mars à la Réunion.

Tout le monde n'est pas sondé, c'est par tirage au sort dans les communes
concernées; et même si répondre est normalement un devoir civique (pour
ceux qui ont reçu l'avis de passage prochain d'un agent recenseur qui
présente sa carte et doit vous remettre le document papier officiel
contenant les identifiants web à utiliser sur le site officiel "
www.le-recensement-et-moi.fr").

Je lai fait aujourd'hui, suite au passage de l'agent qui avait été annoncé
par courrier la semaine dernière : j'ai répondu sur le web (ce qui évite à
l'agent de repasser, il est informé par SMS des questionnaires qui ont été
répondus sur le web; ça lui permet d'organiser son planning de visites et
voir si les objectifs suffisants ont été atteints sur chaque secteur ou
s'il faudra qu'il prospecte en février d'autres adresses au hasard des
présents pour améliorer leur couverture).

On n'est pas obligé de répondre sur le web soi-même : l'agent a aussi une
tablette permettant de se connecter par internet mobile et sinon dispose de
formulaires de réponse sur papier qui'il complétera avec les sondés qui
n'ont pas d'internet ni de couvetture internet mobile utilisable par
l'agent recenseur. Si on oublie de répondre sur le web, l'agent repassera
dans le mois.

Les questions posées sur le formulaire web sont d'abord sur le type de
logement (individuel ou collectif), la confirmation des adresses postales,
quelques équipements (surface totale habitable, type de chauffage, et de
salle d'eau) le statut de celui qui répond (propriétaire ou locataire), et
la liste des occupants ; puis un questionnaire sur chaque personne (nom,
prénom, année et lieu de naissance, nationalité, emploi ou études
possession d'un véhicule, et si on fait des études le lieu de
l'établissement, et les hébergements secondaires, y compris chez un parent
à titre gratuit; ainsiq que le type de liens de parenté ou autre entre les
occupants). En ligne par tirage au sort on peut vous proposer d'autres
questions sur les équipements individuels, mais rien sur les revenus ou
prix des logements et équipements.

Les hôtels et campings sont aussi sondés, de même que les logements
militaires, hôpitaux, maisons médicalisées et maisons de retraites. Ainsi
que les entreprises et administrations qui pourraient avoir des logements
pour leurs employés.

Le 22 janvier 2015 08:05, Christian Quest <cquest at openstreetmap.fr> a écrit
:

>
> Le 22/01/2015 01:31, Jérôme Amagat a écrit :
> > Je suis plutôt d'accord mais moi je trouve que ça serait plus simple
> > d'avoir un filaire différent pour les frontière (donc réutiliser les
> > ways pour limite de quartier, limite des IRIS, canton électoral, etc)
> > et un autre pour les rue.
> > Le mieux serai même de ne pas réutiliser les node ou au minimum, ça
> > permettrait d'avoir des "couches" differentes : des nodes et des way
> > pour les routes et reseau filaire, un autre pour les frontière et
> > pourquoi pas un autre pour les landuse surfacique et pour les bâtiment.
> > Pas de modification de truc completement diferent sans le vouloir et
> > simplification de l'affichage en affichant que les couches.
> >
>
> Quand la définition même de la frontière est faite par le voirie elle
> même, ça me semble normal de n'avoir qu'un objet géométrique et pas deux.
>
> Ca permet de verifier la cohérence de la définition de la frontière en
> regardant quels sont les tronçons utilisés pour la définir. Si on
> utilise des objets géométriques différents ça sera beaucoup plus
> compliqué et ça pose un autre problème: les incohérences topologiques.
> Sur le cas des IRIS on peut ainsi se retrouver avec des points d'adresse
> "flottant" de part et d'autre de la limite de l'IRIS. C'est ce qui
> arrive avec les données SIG habituelles et leurs couches séparées qui
> n'aident pas à maintenir cette cohérence.
>
> Le risque d'hyper-tronçonnage du filaire de voirie ne provient pas trop
> des frontières, mais plutôt de la nécessité de les découper pour les
> décrire dans le détail (telle portion avec tel type de stationnement,
> telle autre avec des trottoirs, le nombre de voies changeant, etc).
>
> --
> Christian Quest - OpenStreetMap France
>
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr at openstreetmap.org
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.openstreetmap.org/pipermail/talk-fr/attachments/20150123/8acb9585/attachment-0001.html>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr