[OSM-talk-fr] FFRandonnée − de quoi rire encore un moment (jaune ?)

JB jbosm at mailoo.org
Lun 23 Mar 14:01:17 UTC 2015


Bonjour,
Sans vous raconter ma vie, j'avais 3h de correspondance à perdre à Paris 
ce dimanche, et je me suis retrouvé au salon du tourisme nature ou un 
truc de ce genre au Parc des Expositions. Et finalement, j'ai regretté 
de n'avoir eu que ce temps-là, je pense que j'aurais pu y passer une 
journée…
Pour en venir au fait, forcément, le stand FFRandonnée est bien grand, 
avec du monde pour discuter (ou rigoler de l'absence de topoguide de la 
crête des Vosges/GR5… mais ça avance… depuis 2 ans, oui… mais ça 
avance…). Bon, le sujet qui me fait rire, la revendication de propriété 
intellectuelle sur les itinéraires de GR, dont la Fédération promettait 
une réponse pour fin 2014 
(https://twitter.com/cq94/status/474838237778026496, Christian, tu sais 
qui s'était engagé ?) et qui n'a rien donné 
(https://twitter.com/cq94/status/550692276205531136). Bon, le petit 
jeune croisé en premier me dira tout de suite qu'il est au bas de 
l'échelle (ses mots, pas les miens). J'abandonne ? Ho, pas tout de 
suite, j'aime rigoler… Un plus âgé, qui se cache au fond : « Pas de 
propriété intellectuelle, on met à disposition… mais faudrait quand même 
pas que des gens puissent gagner de l'argent avec… Vous savez, on a un 
service juridique, il saura mieux vous répondre, je vais la chercher… ». 
Alors ça, par contre, c'est top, il y a des gens du service juridique 
sur le salon !
Attention, je précise que je ne prononce pas le mot OSM, je n'oriente 
pas la discussion. La personne rencontrée évoque très rapidement l'arrêt 
de cour de cassation de 1998 (?) qui confirme l'originalité d'un 
itinéraire. Elle évoque les dépenses et le travail de la FFR. Et elle 
crache le mot OpenStreetMap (maintenant, j'ai découvert ce que c'est que 
de cracher des mots), « il faut pas croire, il y a aussi des contraintes 
quand on utilise leurs données (j'essaye de creuser, j'arrive pas à lui 
en faire dire plus sur ces contraintes).
Puis Base Rando, mise à disposition ? grosses dépenses ? Modèle 
économique ? À inventer ? « Il y aura des mises à dispositions avec 
l'IGN ». Sous quelle forme ? Réutilisable ? « Allez les voir, ils sont à 
coté » (et laissez moi tranquille, je crois aussi).
Demandé sous cette forme, je vais les voir de sa part, sans scrupule 
d'aborder des sujets délicats (et d'avoir des réponses, en plus !). 
L'IGN travaille/propose un service loisir (je ne sais pas s'il tourne 
déjà ou en construction avancée), y système à la CIRKWI, développé avec 
Cirkwi (code en commun, interopérabilité, circuits proposables par 
tous). Base Rando ? Gros volume de données promis pour fin 2015… mais ce 
sera en fait 50 itinéraires, 3 par départements sur les départements qui 
ont de la donnée… Et probablement rien de plus pour 2015, et pas très 
optimiste pour la suite : données au tronçon, pas à l'itinéraire, 
efficacité du relevé, de la saisie. La FFR a formé beaucoup de monde, 
mais vu depuis l'IGN, apparemment pas beaucoup de résultats. Et pas 
forcément de mise à disposition, y compris à travers le portail de l'IGN 
(les PDIPR, en gros, et elle garde le reste pour elle ?).
Et pour la route, le train n'attend pas : et le MNT de l'IGN, il sera 
libéré ? « on ne connait pas encore la vision du nouveau directeur… ».
Bon, hors sujet maintenant. Distribution gratuite de Rando Passion, le 
magazine de la FFR : même eux ne payent plus l'IGN pour représenter les 
itinéraires des circuits proposés ! Idem sur le stand de Balade. En 
gros, maintenant, pour représenter une rando, on met un vague ombrage, 
même pas forcément de CLC par dessous, 3 sommets autours, et une grosse 
trace GPS pour donner une impression de complétude… Par contre, pour 
aller randonner avec ça…
JB.



Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr