<div dir="ltr">Le 20 décembre 2012 12:21, THEVENON Julien <span dir="ltr"><<a href="mailto:julien_thevenon@yahoo.fr" target="_blank">julien_thevenon@yahoo.fr</a>></span> a écrit :<br><div class="gmail_extra"><div class="gmail_quote">

<blockquote class="gmail_quote" style="margin:0 0 0 .8ex;border-left:1px #ccc solid;padding-left:1ex"><div><div style="font-size:10pt;font-family:Courier New,courier,monaco,monospace,sans-serif">J ai du mal a comprendre pourquoi tu t emballes comme ca ( fork, nivellement par le bas, separation des bases etc ) etant donne que le billet de Frederik R. ne concerne que les exports Geofabrik.<br>

Il n est pas question de supprimer les batiments de la base OSM et je trouve son propos plutot argumente.<br>Si Geofabrik ne veut plus integrer les batiments dans leurs exports ( sauf si quelqu un le demande )parce que ca prend trop de ressources pour peu d utilisations c est leur droit, les donneees OSM sont libres chacun en fait l utilisation qu il veut ( sous reserve de respecter la licence bien sur ).<br>

</div></div></blockquote><div style><br></div><div style>Ca je le comprend bien, mais le bas de son message indique bien ses intentions. Il ne cache pas son dégout de tous les imports de données publiques, et les bâtiments ne sont qu'une partie de ça. Il voudrait qu'il n'y a ait plus rien dans la base qui vienne d'une base publique.</div>

<div style><br></div><div style>Si on le suit alors plus de Corine non plus, plus d'utilisation de l'imagerie Bing, plus d'imports des sentiers pédestres, plus non plus besoin des références INSEE, plus d'import Tiger non plus aux USA. Exit aussi les données du Survey britannique. Et on pourrait alors faire un trait sur bon nombre de sources citées sur la page copyright du projet.</div>

<div style><br></div><div style>Il est persuadé que cela ne sert à rien et que cela s'oppose à l'enrichissement collaboratif alors que les deux sont complémentaires, et que tout import est aussi accompagné d'une étape de validation intermédiaire et encore réévalué après et modifié encore et enrichi sans utiliser la source (qui a pu faire des impasses).</div>

<div style><br></div><div style>Maintenant il a le droit sur Geogabrik de faire ce qu'il veut, mais étant donné son rôle aussi dans OSM (et ses pouvoirs coercitifs), la publication de cet avis en dit long sur ses intentions réelles et le fait qu'il soit aussi radical concernant les edits dans OSM. Car ce n'est pas parce que Geofabrik a des moyens limités que cela doit imposer la même limite à OSM: moi aussi j'ai des moyens limités, je ne pourrai pas tout faire mais je ne vais pas dire aux autres de ne rien faire.</div>

<div style><br></div><div style>Je n'aurais rien dit si F. Ramm avait commenté sur Geogabrik sans avoir aucun privilège par ailleurs dans OSM (où il peut agir contre d'autres contributeurs). Mais là son billet dépasse largement ce que Geofabrik a l'intention ou pas de faire et fixe une ligne bien plus générale sur le contenu d'OSM lui-même. ar il n'a toujours pas compris l'intérêt de ces imports (au delà de la politique appliquée et imposée demandant un compte séparé).</div>

<div style><br></div><div style>Maintenant on sait son intention : en fait il ne veut pas d'import du tout et dans ce cas il ne veut même pas réellement ce deuxième compte. SOn idée à terme c'est que ce deuxième compte devrait servir à terme pour supprimer facilement toutes les données venant de ce genre de compte (et sans tenir compte même de la compatiblité des licences pour les données associées venant de ces comptes).</div>

<div style><br></div><div style>La seule chose qui l'intéresse dans le projet ce sont les traces GPS (pas stockées directement dans la base mais dans une base annexe) qui servent à redessiner les routes, et les relevés sur le terrain. Il se fiche de l'imagerie, ou de l'imprécision des traces GPS effectués avec les appareils grand public. En fait la précision géographique l'intéresse peu, Lui il veut une couverture égale du monde avec un niveau moyen et progresser uniquement s'il est possible d'avoir le même niveau de finesse partout. Pourtant dans les villes denses, les seuls tracés sont tout très insuffisants pour faire de la géolocalisation précise à partir d'une adresse (cela semble son hobby, il a le droit, mais ce n'est pas le seul).</div>

<div style><br></div><div style>Et ensuite le fait qu'il tue à boulet rouge contre la France à cause de la masse de données qu'elle représente (mais une masse qui maintenant commence à se stabiliser, un grand nombre de communes ayant déjà eu leur bati importé il en reste moins d'un tiers à traiter et elles arrivent bien plus lentement maintenant) alors que des imports comparables progressent aussi ailleurs (au moins dans les grandes métropoles) n'est pas le fait du hasard : cela vient de toutes les discussions depuis cet été au sujet des imports qu'il a bloqués sur OSM en France.</div>

<div style><br></div></div></div></div>