[OSM-talk-fr] Restons centrés sur notre projet

rldhont rldhont at gmail.com
Ven 2 Sep 06:55:43 UTC 2011


Le 02/09/2011 01:04, Christian Rogel a écrit :
> Le 1 sept. 2011 à 23:27, Vincent-Xavier JUMEL a écrit :
>
>> Le 01 septembre à 19:16 Christian Rogel a écrit
>>> Il faut revenir aux fondamentaux  :
>>> le but de la cartographie crowdsourcée (gulp !) est de fournir des cartes qui répondent aux besoins
>>> des gens, pas de leur fourguer des documents estampillés officiellement et internationalement
>>> "licence libre".
>> Dans ce cas, Google Maps pourrait répondre à ce besoin. Google Maps est
>> crowdsourcé et répond (bien trop souvent) aux attentes des gens. À quand
>> la création de GM-fr ?
> Google N'EST PAS crowdsourcé ou alors les mots ne veulent plus rien dire.

Pieren le dit aussi mais Google Maps est crowdsourcé via Google Map maker.
Google a commencé par faire cartographié par des contributeurs des pays 
où les fournisseur ne prenait pas la peine de créer de la données. C'est 
à dire que si Google voulait avoir des donénes partout dans le monde il 
devait demander à la masse (crowd) de créer de la données.
Maintenant Google Map Maker est même disponible dans des pays 
occidentaux. Et Google a décidé pour les USA de ne plus utiliser que des 
données crowdsourcé!

Donc même si le premier exemple de crowsourcing est libre, wikipedia, 
d'autres acteurs ont compris que la masse était capable de générer des 
informations de qualité qu'elle pouvait exploiter et conserver en propre 
grâce à une licence non libre.

> C'est assez curieux de lire cela ici, alors que l'équilibre entre les composantes sera toujours très inégal.
> Crowdsoucer veut dire que la source principale est issue d'une vaste communauté, c'est le cas de
> Wikipédia et de ses nombreux frères et, évidemment, d'OSM.
> Il n'y a pas beaucoup d'autres exemples.
>
>> Les utilisateurs sont libres ne pas prendre une carte (ou un logiciel)
>> libre. De plus, dans les faits, OSM est bien sous une licence libre, la
>> fondation l'indique dans ses statuts (de façon détournée) et je ne vois
>> pas pourquoi on se priverait de le dire de la façon qui me semble la
>> plus efficace.
> Pour décrire un mariage ou un PACS, il y a 2 manières :
> - Deux personnes font reconnaître publiquement le fait qu'elles forment une unité sociale,
>    un couple, un foyer, etc...
> - Deux personnes ont passé un contrat (oral ou écrit) pour sanctionner socialement leur union
>
> Dans un cas, on décrit au plus près ce qui se passe, dans l'autre, on fait de la littérature et
> qu'elle soit juridiquement colorée n'éclaire pas mieux le spectateur lambda, voire brouille la
> description.
>
> Christian
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr at openstreetmap.org
> http://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr





Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr