[OSM-talk-fr] comment taguer un éboulement ?

Christian Quest cquest at openstreetmap.fr
Lun 17 Déc 12:35:40 UTC 2012


La question dans ce cas devient: à partir de quelle durée une
modification temporaire a-t-elle de l'utilité dans la base OSM ?

J'ai peut être une réponse artificielle, mais en gros, si ça dure plus
que l'intervalle entre 2 dumps du fichier planet, ça commence à être
utile...

L'autre question qu'il me semble bon de se poser c'est: aurais-je le
temps, l'envie, la mémoire pour remettre l'objet dans son état initial
?

Des tags de date de contrôle peuvent aider à garder un oeil sur ces
modifications temporaires... avec une détection par exemple sur
osmose.

C'est même une question qu'on devrait souvent se poser... car rajouter
des objets nombreux mais non maintenus à jour rendra petit à petit les
données OSM moins intéressantes car partiellement obsolètes. C'est que
qui me pousse à me limiter dans l'ajout de commerces trop changeants
dans des quartiers où je ne fais que passer, alors que je le fais
systématiquement autour de chez moi.


Le 17 décembre 2012 13:25, Sylvain Maillard
<sylvain.maillard at gmail.com> a écrit :
>> Il me semble que ça pourrait être un avantage très fort d'OSM que de
>> tagguer des données provisoires, mais il faut une organisation, peut être
>> dans un projet particulier, peut être pas directement dans osm.
>>
>>Par exemple les surfaces/routes enneigées,  les zones de chantiers dans une
>> ville (qui peuvent emmerder plusieurs centaines de milliers de personnes
>> ponctuellement indéfiniment), les migrations d'oiseaux, etc, etc, etc... je
>> vois déjà des personnes qui utilisent OSM pour taguer les caméras de
>> surveillance (mais est-ce une donnée ponctuelle ou persistante ? ), et
>> d'autres, aussi, qui enregistrent les marchés de noël.
>
> En fait, tout dépend de ce qu'on met derrière "donnée persistante": une
> route coupée et rétablie 2 jours après, c'est de la données trop volatile et
> ça n'a pas sa place dans OSM ... par contre un tunnel en travaux pendant
> plusieurs mois (ex le tunnel de croix-rousse à Lyon) ou un pont fragilisé
> par un accident (ex pont Mathilde à Rouen), les deux avec un impact au
> minimum sur plusieurs mois, c'est considéré comme des données relativement
> pérennes et on a fait les modifications dans la base OSM ...
> Comme l'a dit philippe, les données volatiles en "live" ayant un impact très
> limité dans le temps sont mieux dans une base externe, c'est déjà en place
> dans un certain nombre de villes: voir par exemple
> http://circulation.arles.fr/index.php?jour=04/04/2011, ou
> http://trafic.rouen.fr
>
> Pour ce qui est des données types route avec obligation d'équipement neige,
> ou des marchés, tant que ça reste au même endroit il y a des tags
> spécifiques pour données les dates d'application ;)
>
> Après, OSM reste une base ouverte ou chacun est libre de rajouter des
> informations, la vraie limite dépend donc plus de la durée minimale pour
> qu'une modification soit réellement disponible dans l'éco-système OSM: la
> base de données et à jour instantanément, les tuiles du serveur principal
> très vite, mais pour les services extérieurs c'est beaucoup plus lent !
> Geofabrik met à jour ses extraits "seulement" 1 fois par jour (donc pour cet
> exemple initial d'éboulement, les données auraient été obsolètes 1 jour
> après leur publication), les moteurs de routage font eux des mise à jour
> moins fréquentes (donc n'auraient même pas vu la modification)...
>
>
> Sylvain
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr at openstreetmap.org
> http://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
>



-- 
Christian Quest - OpenStreetMap France - http://openstreetmap.fr/u/cquest




Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr