[OSM-talk-fr] Nettoyer une imprécision propre au cadastre

Christian Rogel christian.rogel at club-internet.fr
Sam 22 Aou 17:58:01 UTC 2015


Pour comprendre l’origine du problème, il faut savoir comment les noms de voie sont répertoriés par les 2 niveaux compétents :

- les communes qui les créent, les utilisent pour leurs besoins et transmettent leurs décision à l'État

- les services de l’État (DGFiP-Cadaste) qui les cartographient pour savoir à qui faire payer les impôts

Ceux-ci seraient contents si tous les noms de voie incluaient rue, roue, avenue, allée, etc. Mais, ce n’est pas le cas dans un nombre réduit, mais, non négligeable d’odonymes.

Ainsi, en Bretagne occidentale, de nombreuses  communes utilisent les versions en breton de rue (straed ou quelquefois street), route (hent), alez (allée) ou sentier (gwenojenn et variantes). On trouvera des équivalents dans d’autres endroits en France.
Ex. : Alez an Eostiged (Allée des Rossignols), par référence au groupe de danse bretonne le plus titré, les «  Eostiged ar Stangala » (je fréquente la forêt du Stangala, mais, y trouve-t’on encore beaucoup de rossignols ?).


Au niveau local, cela ne pose pas trop de problèmes, les habitants finissant par connaître les correspondances.
Pour les agents du cadastre, cela est incompréhensible, c’est pourquoi on voit souvent « voie communale Alez X », tout simplement pour ne pas les confondre avec les noms de lieu.

Cet ajout (qui peut venir aussi de la commune) crée beaucoup de tâches rouges sur le serveur Bano et oblige à mettre la référence FANTOIR.

Serait-il problématique de retirer «  voie communale »  d’office, mais à condition de tenir compte du cas où le nom est légitime, au moins jusqu’à enquête sur le terrain?
En effet, des routes intercommunales on, parfois, comme nom cadastral «  voie communale n de x à y ».
La présence du numéro et des noms de communes servirait de discriminant.


Christian R.


Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr