[OSM-talk-fr] Modélisation des points d'eau incendie - Projet d'import des données du SDIS de l'Essonne

Vincent de Château-Thierry osm.vdct at free.fr
Ven 27 Fév 14:40:53 UTC 2015


> De: "Jérôme Seigneuret" <jseigneuret-pro at yahoo.fr>
> 
> - la géométrie > Attention en cas de points proches (test à faire sur
> un tampon sachant que les bornes d’incendie sont au maximum à une
> distante de x mètres) donc traitement différencier suivant le type
> de colonne. Ne pas supprimer le point mais le mettre à jour et ne
> pas supprimer la source initiale)

La proximité géométrique ne peut pas être un critère. Tu trouves en urbain des hydrants littéralement côte à côte, à quelques cm l'un de l'autre [1], et à l'inverse tu peux longer une route sur plusieurs km sans croiser aucun hydrant, faute par exemple de bâtiment ou d'installation motivant une implantation.

> En cas de modification il faut soit valider soit annuler. C'est le
> principe de modération suite à modification (mais en externe à OSM).
> Cela peut être géré par les opérateurs qui fournissent de
> l'information via des requêtes d'import et de comparaison de version
> de référentiel. Permet aussi les ajouts externe renseignés par
> d'autres contributeurs.
> 
> PS: pour rappel il n'y a pas réellement de système de modération dans
> OSM sauf vérifier que ses propres ajouts n'ont pas fait l'objet
> d'une révision par un autre contributeur.
> 
> C'est le cas des points de géodésie qui ne doivent pas être modifié
> mais qui pourraient l'être par mégarde. Il y a un batch de
> restauration il me semble.

Une différence de taille avec les repères géodésiques, c'est le caractère référentiel de leur position géographique. Par définition, les repères ne peuvent bouger. Côté hydrants, s'agissant de relevés terrain par les contributeurs, ou de relevés via les SDIS, le positionnement n'a rien de parfait. Ça ne me semble ni réaliste (vu le caractère imparfait des sources) ni souhaitable sur le principe, de brancher sur ce contenu des bots de surveillance afin de reverter toute modification.
 
> En tous cas OsmHydrant est pratique pour détecter les zones ou les
> colonnes sont pas encore renseignées.

Pour l'instant, la détection est assez facile :) 
http://taginfo.openstreetmap.fr/tags/emergency=fire_hydrant dit qu'en France on a 21000 PEI.
Un lien donné récemment par François rappelle qu'un hydrant doit avoir un rayon d'action de 200m.
L'INSEE [2] estime à 120000 km2 la superficie urbaine en France.
Mélangez tout ça et vous obtenez un besoin théorique d'hydrants d'environ 950000 PEI. On ne serait donc pour l'instant qu'à 2% de couverture... y'a de la marge.

vincent
 
[1] : http://www.osmhydrant.org/en/#zoom=18&lat=48.846715&lon=2.316513
[2] : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1364%C2



Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr