[OSM-talk-fr] Utilisation du tag 'name' avec les langues régionales

Bruno pasbm at free.fr
Jeu 14 Sep 06:47:42 UTC 2017


Le 14/09/2017 à 00:19, Christian Rogel a écrit :
>
>> Le 2017 Gwen. 13 à 21:31, Bruno <pasbm at free.fr 
>> <mailto:pasbm at free.fr>> a écrit :
>>
>> Le 13/09/2017 à 19:44, Christian Rogel a écrit :
>>> A Bruno et Vladimir,
>>>
>>> Si l’on continue à définir le contenu de « name » comme étant dans une langue particulière, on accentue artificiellement les antagonismes possibles et on pave le chemin pour des dérives.
>> Et bien oui le champ name est obligatoirement dans une langue 
>> particulière , ce n'est pas artificiel c'est juste logique et 
>> officiel , les dérives viennent de ceux qui veulent y mettre autre 
>> chose..
>> Le nom de la ville de Toulouse c'est Toulouse, tous les panneaux 
>> n'ont pas la double écriture Français/Occitan, donc pourquoi 
>> l'imposer ? c'est de la politique , rien d'autre. Le jour où la 
>> France sera multilingue et bien on changera tout ça.
>>> La régle est pourtant simple : on met dans le « name » ni plus, ni moins que ce que l’autorité compétente a décidé.
>> Comme dit plus haut , tous les panneaux Toulouse (toujours par 
>> exemple) n'ont pas la double écriture, on fait quoi ?
>>> Si demain, une rue reçoit un nom comportant du zoulou, cela ira sans problème dans le « name ».
>> Bien sûr si demain une rue s’appelle "rue zingging" elle sera nommée 
>> comme cela dans OSM ( pas "carrièrazinging"), sauf que Toulouse 
>> s'appelle comme cela en Français et Tolosa en Occitan (deux langues = 
>> deux tags)
>
> Bruno,
>
>
> J’ai volontairement pris des exemples exclusivement dans les noms de 
> voie, parce qu’il y a un léger principe d’incertitude du fait des 
> attitudes divergentes des autorités municipales (dans le temps, 
> l’espace et la signification des noms) et tu me ramènes à l’exemple de 
> Toulouse qui ne pose aucune espèce de question : il y a le COG et 
> circulez, il n’y a plus rien à voir.
>
> L’usage d’OSM est de suivre sans discussion le COG et donc d’effacer 
> les doubles appellations ou les transformations éventuelles.
> Il n’y a même pas besoin de demander l’avis des contributeurs fautifs. 
> Si les Basques ou les Occitans le faisaient massivement, nous, 
> communauté française ferions le ménage avec l’appui d’un bot ou du 
> DWG, s’il le faut.
>
> Pour mémoire, le COG concerne bien plus que les unités 
> administratives, mais aussi les principaux cours d’eau, les grands 
> éléments gégraphiques du relief, etc.
>
> Et inutile de s’exciter à propos de décisions communales concernant 3 
> ou 4 millionnièmes de la masse des appellations.
>
>
> Christian R.
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> Talk-fr at openstreetmap.org
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr

Christian,

Toulouse était l'exemple de départ du message de Vladimir, je suis resté 
dessus c'est tout.

Pour ma part je reste persuadé qu'il n'y a pas de différence de 
traitement à faire entre les noms de rues en deux langues et les noms de 
villes, j'ai expliqué mon point de vue récemment.

Reprend le message de Vladimir, apparemment ce n'est pas nous qui nous 
excitons ;-) "/Mais je commence à m’attirer les foudres de certains au 
pays basque/"

Bruno.


-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.openstreetmap.org/pipermail/talk-fr/attachments/20170914/284f5054/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr