[OSM-talk-fr] Utilisation du tag 'name' avec les langues régionales

Christian Rogel christian.rogel at club-internet.fr
Sam 16 Sep 19:18:57 UTC 2017


> 
>> Le 14 sept. 2017 à 00:26, marc marc <marc_marc_irc at hotmail.com> a écrit :
>> 
>> Il y a un conflit entre mettre cela dans la rubrique France et dire que 
>> cela concerne des régions bilingues qui n'existent pas en France.
>> 
>> France has many regional languages besides French.
>> None of them are recognized nationally but may have some limited
>> support from regional or local collectivitie(including in schools and 
>> universities)
>> There are also bilingual streetsigns. Some language codes are :
>> name=* for the default local name, possibly bilingual
>> 
>> Le paragraphe laisse facilement penser qu'il suffit d'un panneau de rue 
>> bilingue pour rendre la rue officiellement bilingue avec tout les *** 
>> qui en découlent.
>> Je pense qu'ils serrait beaucoup plus clair d'énoncer la règle ainsi :
>> les communes, hameaux etc n'ont qu'un nom officiel, celui utilisé
>> par la langue française, c'est celui là qu'on met dans name.
>> Le fais qu'une commune met un panneau "publicitaire" avec son nom en 
>> chinois ne transforme pas pour autant la commune en région bilingue !
>> 
>> A l'inverse, il n'y a pas de "limited support", le support est sans 
>> limite, aucune limitation du nombre de langue supportée même si certains 
>> communes commence à avoir plus de traduction que de réel contributeur :(
>> 
>> Pour les rues, qui a autorité légale sur le choix du nom ?
>> ou pour le dire autrement, qui peux décider que demain,
>> la rue nommé "rue de la gare" s’appellera "schtroumph" ?
>> 
>> Marc (qui cela ne se voit pas, est dans une famille multi-dialecte)
> 
> Oui, il faut modifier seulement la phrase "some language codes are "name" for the default name possibly bilingual.
> Il est plus normal d'indiquer :
> 1 Que l'on rencontre des affichages multiples
> 2 Qu'ils doivent être traités comme séparés
> 
> Mais, encore une fois, ne pas mettre sur le dos de la langue française, ce qui résulte d'un processus politique.
> Reprenons l'exemple de Toulouse : ses habitants l'appelait majoritairement Tolosa depuis l'Antiquité. Cela a duré jusqu'au début du 20ème siècle.
> Le remplacement a pour origine la défaite du Comte de Toulouse en 1212 qui a permis à l'administration de l'Etat franc, puis français, puis républicain de substituer ses usages (étape cruciale : l'édit de 1539 qui proscrit l'occitan administratif).
> La langue français n'est pas en cause, seulement le confort d'une caste très réduite qui a gagné la guerre et militaire et culturelle.
> Ce qui dépend de l'Etat, aucun souci : le COG ne sera jamais bilingue.
> Pour le reste qui dépend des communes, elles prescrivent l'affichage, mais, presque jamais l'égalité juridique des appellations. 
C'est le point décisif qui empêche de faire un parallèle, car si nous connaissons l'Histoire, nous n'en faisons pas un élément de cartographie.


Christian R.
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.openstreetmap.org/pipermail/talk-fr/attachments/20170916/0efbf55b/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Talk-fr